Deep Rock Galactic

Jeu de tir, d'exploration de cavernes et de minage à la première personne avec des nains de l'espace

Deep Rock Galactic
Deep Rock Galactic


Aujourd'hui, nous allons nous rendre dans les profondeurs pour y miner de délicieuses ressources, précieux butin pour les nains que nous sommes. Armés de notre fidèle de pioche et d'un arsenal digne de ce nom, nous ne serons pas seuls dans cette aventure dans les tréfonds : trois compagnons se joindront à nous, ainsi qu'une immense armée de créatures grouillantes et dégoutantes qui tenteront de nous barrer la route dans le jeu du jour, j'ai nommé ... Deep Rock Galactic !

Deep Rock Galactic est un jeu de tir à la première personne 100% coopératif créé par le studio indépendant danois Ghost Ship Games et édité chez Coffee Stain Studios. Sorti en février 2020 après deux ans en accès anticipé, le jeu vous met dans les bottes d'un nain de l'espace envoyé dans les grottes de la mystérieuse planète Hoxxes IV, monde quelque peu hostile aux divers biômes que vous pourrez découvrir. Sur place, vous devrez réaliser moulte mission de minage et autres excavation, extraction, exploration et parfois même extermination. En effet, la flore mais surtout la faune sauvage ne sera vraiment pas ravie de votre présence et n'hésitera pas à vous barrer la route sous la forme de hordes de monstres nommées glyphides qui se jetteront sur vous à la première occasion pour vous croquer les miches ! Vaste programme...

Le jeu offre une vue à la première personne, aussi appelé FPS dans la langue de Shakespeare, c'est à dire à travers les yeux du personnage que vous incarnez. Celui-ci est donc un nain, barbu, aimant l'or et la bière comme tout nain qui se respecte ! Ça semble annodin mais ça aura son importance un peu plus tard, vous verrez... Vous dirigez votre personnage d'une main et visez de l'autre, cliquer pour tirer, bref, c'est un FPS, vous savez comment ça fonctionne. Le jeu est conçu pour une aventure multijoueur coopérative et malgré l'importance de cet aspect du jeu, nous en parlons un peu plus tard, il est d'abord important que vous compreniez comme se joue Deep Rock Galactic ...

Lorsque vous lancez le jeu la première fois, le tutorial s'engage immédiatement et vous voilà envoyé sur Hoxxes pour une première mission : rassurez-vous, tout va bien se passer ! Vous y incarnez le soldat, l'une des classes du jeu - mais on en reparle juste après - et commencez dans le pod, à savoir une navette qui vous dépose au coeur de la planète. Vous descendez de la rampe puis la navette redécolle au bout de quelques instants - elle reviendra vous chercher lors que votre mission sera terminée.

Rapidement vous êtes contactés par le centre de contrôle, l'administrateur des missions de Deep Rock Galactic, l'entreprise minière pour qui vous travaillez et qui vous accompagne par radio pendant les missions. Il vous expliquera les bases du jeu avec un niveau de présentation où vous découvrirez les fonctionnalités fondamentales de vos aventures dans les grottes de Hoxxes. Mais ici, point de centre de contrôle, c'est nous qui allons tout vous expliquer !

La première chose à savoir, c'est que vous allez explorer des grottes en perpétuel changement. Et oui, le jeu se sert de la génération procédurale pour proposer des agencements de cavernes, gouffres, crevasses et autres joyeusetés de spéléologistes créés de manière aléatoire. Impossible d'apprendre par coeur l'agencement d'un niveau, il sera différent la prochaine fois que vous y irez ! Cette mécanique, proche de celle des roguelikes, est géré à la perfection et permet un renouveau infini du terrain de jeu.

Celui-ci a une particularité : c'est qu'il est complètement destructible ! Vous avez bien compris. Le monde est composé de voxels et vous pouvez allègrement creuser vos propres tunnels dans l'entiereté du niveau, chaque pan de mur, chaque monticule peut être détruit en jeu pour faciliter l'exploration et donc la navigation. Vous aurez des outils pour vous y aider - on en parle un peu plus tard - mais sachez qu'il y a toujours plusieurs solutions pour chaque problème dans les grottes de Deep Rock Galactic - on va dire DRG à partir de maintenant, d'accord ?

Pour revenir sur la génération procédurale, lors de nos nombreuses parties, nous n'avons que très très rarement croisé deux agencements de niveaux identiques, ou du moins identiques au point de nous faire dire "tiens, j'ai déjà vu ça quelque part !". Certes, les différentes régions de la planète offrent des particularités reconnaissables (un biome de glace, un de désert, un couvert de plantes, etc). où des éléments se ressemblent mais pas au point de freiner la crédibilité d'un monde réel et l'immersion dans celui-ci.

L'immersion, parlons-en ! Le monde de DRG n'est pas forcément hostile à l'envahisseur et vous pourrez vous en rendre compte rapidement. Les différents couloirs et autres grottes en tous genres sont remplis de fleurs ou des matérieux végétaux curieux, de créations rocheuses au plafond ou dans les crevasses, d'animaux vivant leur meilleure vie tranquillement. Bref, la planète est vivante, organique et crédible dans sa vie indépendante de vous.

Ceci-dit, une terrible obscurité reigne sur l'ensemble de planète. Et oui, on est dans l'espace après tout ! À l'exception de quelques plantes bioluminescence ou de quelques machines installées par vos soins, vous n'y verrez que dalle. Heureusement, d'une simple touche, vous pourrez lancer une petite torche éclairante, sorte de de baton lumineux qui fera un beau vol plané avec de retomber sur le sol pour éclairer la zone quelques instants. Ces loupiottes sont disponible en illimité et se régénèreront rapidement dans votre inventaire pour que vous puissez continuez votre exploration. Ce n'est pas optimal, certes, mais cela vaut mieux que d'y voir comme à travers une pelle ! Ou plutôt une pioche !

La pioche, quelle transistion incroyable ! La pioche est l'outil de prédilection du mineur nain que vous êtes. Elle vous servira à creuser à volonté à travers le décor, comme nous l'avons mentionné précédement, mais également de récolter de précieuses ressources. Et notamment du minerai. Et notamement de l'or ! Et oui, on vous avait dit que ça allait avoir son importance. Le précieux minerai jaune est trouvable un peu partout sur Hoxxes et vous pourrez le récolter très facilement : quelques coups de pioche et les pépites tombent au sol, vous passez à côté et vous les ramassez automatiquement. Pratique, non ? Pendant vos aventures, vous croiserez d'autres minerais ou d'autres éléments que vous pourrez récupérer après quelques coups de pioches.

Ces éléments sont plus ou moins importants : certains sont des composants d'artisanat, utiles pour crafter - fabriquer diverses améliorations une fois de retour sur la station, sorte de HUB central. Un minerai en particulier est très important : il s'agit du nitra, ou de la nitra, comme on veut. C'est un minerai rouge capital puisqu'il vous permettra d'appeler du ravitaillement pendant votre exploration. Ce ravitaillement vous renflue en munitions, explosifs, outils de franchissement, bref en tout - on parle du matériel un peu plus tard - mais aussi et surtout en santé. Celle-ci est également récupérable à l'aide du sucre rouge, autre minerai rouge fluo qui se cache un peu partout dans les grottes. Enfin, les derniers éléments que vous pouvez miner sont les objectifs de mission.

Tous ces minerais se retrouveront dans votre inventaire. Celui-ci étant limité, vous devrez régulièrement déposer votre butin dans Molly, votre mule, sorte de robot indestructible qui peut marcher sur les murs et au plafond, et qui vous suivra partout pour porter les précieuses ressources que vous glanerez ça et là. Si vous décidez de jouer en solo, vous serez également accompagné d'un petit robot nommé Bosco qui vous aidera à combattre vos ennemis, à éclairer les grottes, à miner, à porter les trucs lourds, bref il vous assitera dans votre mission du moment.

Les missions, parlons-en ! Le jeu est composé de missions, donc, plus ou moins longues où vous serez envoyé dans une région particulière pour y accomplir un certain nombre d'objectifs. Une carte est disponible sur la station principale, véritable HUB central du jeu, et vous pourrez y voir la liste des missions disponibles. Une fois selectionnée celle que vous voulez, vous vous rendrez sur la planète pour réussir ces objectifs. Comme nous l'avons dit, ces missions sont de plusieurs types : on vous demandera parfois de collecter des choses, du minerai au mur, au sol ou dans des geysers, des oeufs d'alien et d'autres choses bien curieuses, ou bien d'éliminer une menace spécifique - un monstre ou des rivaux particulièrement gênants, par exemple, ou encore de protéger des éléments appartement à DRG, l'entreprise à l'intérieur du jeu, cette fois-ci !

Ces multiples missions assurent un gameplay différent et complémentaire à chaque fois, chacune offrant des conditions de victoire et donc des propositions de choses à faire originales. Une sorte de tableau de quête est également disponible pour orienter vos choix de mission pour débloquer des bonus particuliers, des butins supplémentaires ou simplement le plaisir d'accomplir des quêtes ! En fonction du lieu où vous irez, et donc visible sur la carte, vous saurez également le type de bestioles que vous allez affronter sur le terrain...

Les monstres, parlons-en ! Le bestiaire du jeu est très varié, offrant des adversaires des plus basiques aux plus incroyables : des simples bestioles grouillantes aux serpents géants lanceurs de projectiles, aux monolythes mécaniques avec des bras de 30 mètres, aux pondeuses de petites araignées qui s'infiltrent derrière vous en passant par des monstruositées géantes fantômes invulnérables et aux autres monstruosité géantes qui, elles, explosent en recouvrant tous les murs adjacents d'or à récolter ! Dur à battre, certes, mais ça devrait faire plaisir à votre équipe !

Nous en venons enfin à cette équipe, justement ! DRG est tout à fait jouable en solo, où vous serez aidé du formidable Bosco, mais il est surtout conçu pour être joué jusqu'à 4 en ligne, où chaque joueur incarne l'une des quatre classes du jeu : le foreur, équipé d'un lance-flamme mais surtout de foreuses pour creuser allègrement des tunnels dans les murs, l'ingénieur équipée d'une puissante tourelle et d'un lance-plaforme pour aider à la navigation, le soldat et son minigun pour éliminer les monstrueuses menaces qui fondent en permanence sur vous, et enfin le scout, pour explorer rapidement la zone avec son grappin et illuminer l'espace avec un fusil lance-torche !

Ces quatre classes forment un équilibre parfait et complet, assurant la réussite dans toutes les missions, ou presque ! Chacun dispose d'un panel de capacités et de compétences particulier, entre l'offensif, le défensif et l'utilitaire - pour la navigation dans les niveaux, par exemple - ce qui assure que chaque classe se joue d'une façon particulière mais qui fonctionne en synergie avec les autres. Même uniquement deux classes entre-elles se complètement très bien. Notons qu'on s'éloigne du classique tank-heal-dps des jeux modernes car même si certaines armes ou compétences prédisposent à certains rôles, toutes les classes sont capables d'assurer si le besoin s'en fait sentir.

Chaque classe dispose de son propre équipement avec plusieurs armes principales, secondaires et grenades à disposition, et une personnalisation de chaque arme en fonction de votre style de jeu ou de la mission à venir. Il est également possible de débloquer des compétences particulières, sorte de petits avantages ponctuels ou passifs pour vos nains que vous pouvez redistribuer à loisir. Vous débloquez ces compétences automatiquement, en complétant certaines conditions de missions, sorte de succès intégrés directement au jeu. Vous pouvez donc réellement concevoir votre propre expérience selon votre bon vouloir !

Et c'est sans parler des éléments cosmétiques ! Oui, on est tous d'un petit skin pas piqués des hannetons. Le jeu offre une customisation visuelle pour vos nains incroyable. Vous pouvez littéralement changer tout ce que vous voulez sur l'apparence de vos personnages. Un terminal est alloué à ça sur la station : vous pouvez y changer votre armure, votre chapeau, votre barbe, la couleur de votre barbe, vos sourcils, bref tout ce que vous voulez ! Vous pouvez acheter de nouveaux cosmétiques avec l'or, la monnaie du jeu, ou bien en trouvant des récompenses très bien cachées dans certains niveaux.

Si vous ne savez plus où donner de la tête devant tant de contenu, c'est normal ! Les créateurs du jeu sont d'une générosité sans borne pour offrir encore et toujours plus de choix pour les joueurs : offrant régulièrement de nouvelles missions, des nouvelles apparences, des nouvelles armes, bref, ça ne s'arrête plus. Et tout ça dans un modèle économique honorable puisque une fois le jeu acheté, tout le contenu est à votre disposition. Les DLC disponibles sont uniquement cosmétiques et n'apportent aucun autre avantage en jeu.

Et on aurait aimé vous parler de tellement de choses : les deep dives - ces missions d'élite de fin du jeu, les fonctionnalités de la station comme le jukebox, le bar et les moultes bières aux effets variés, le hall commémoratif ou les promotions des nains, l'humour omniprésent dans les échanges entre les personnages, notamment avec le système de ping ou en cas de feu ami, les overclocks qui changent radicalement le fonctionnement des armes, les modificateurs aléatoires de missions qui offrent des défis originaux comme des changements de gravité, des monstres plus costauds ou l'absence d'oxygène, le jeu de société DRG qu'ils sont en train de créer, les dangers environnementauxs de chaque biôme, la remontée vers le pod à la fin des missions - véritable sprint final bourré d'adrénaline, les évènements aléatoires pendant les missions qui offrent un pic de challenge, le matchmaking et la communauté impeccable des joueurs prêt à s'entraider, la montée de niveau et les nouvelles missions qui vont avec, les animations saisonnières qui offrent des récompenses particulières, les saisons de jeu qui offrent une avancée scénaristique et les cosmétiques qui vont avec mais que si vous ne réussissez pas à accomplir dans les temps, et bah vous pouvez quand même les récupérer !

C'est tout ça Deep Rock Galactic. Rock and stone !

On pourrait en parler encore des heures, cette recommandation est déjà trop longue, mais le mieux, c'est de découvrir par vous-même ce jeu incroyable, cette pépite de jeu - blague de nains qui minent de l'or, toussa - cette proposition parfaite pour du fun multijoueur ou solo à explorer les caves sans fin de Hoxxes. Au croisement de Starship Trooper, de Left4Dead et de Minecraft, le jeu offre des situations toujours nouvelles, des monstres surprenants, des alliés inatendus, du contenu encore et encore, un gameplay et une maniabilité impeccable, un feeling génail, bref, c'est que du très très bon. Et les développeurs qui assurent une qualité et un suivi de contenu depuis des années et ne sont pas prêt de s'arrêter, que demander de plus ?

Graphiquement vous l'avez vu, le jeu ne cherche pas le photoréalisme mais plutôt une accessibilité sur toutes les machines avec une direction artistique assumée, partant dans un style low poly pour les environnements. Les nains et les monstres, quant à eux, sont très bien designés, avec un charme et une personnalité propre pour chacun, dans les animations, notamment. Ce style économe n'interdit pas à DRG de sublimes effets lumineux et de particules, avec moultes nuages de gaz, flammes et autres explosions en tous genres. Le son n'est pas en reste avec des voix propres pour chaque nain, des bruits de monstres et d'armes parfaitement reconnaissables - aidant à la lisibilité parfois délicate du jeu. Le tout est portée par une musique tantôt ambiance cosmique pour l'exploration des grottes, tantôt rock des plus endiablés pour les phases de combat intenses, tantôt techno pour les rencontres avec des robots, bref, c'est varié, c'est très bien produit, c'est généreux, et c'est surtout signé Sophus Alf Agerbæk-Larsen.

Deep Rock Galactic est disponible sur PC, XBox One, PS4 et PS5 pour environ 30€ pour une 60aine d'heure de jeu d'après HowLongToBeat. Celà dit, le jeu est régulièrement en promo à 15€ sur Steam et est acessible sur le Game Pass, ce serait vraiment dommage de vous en priver ! Il est évidement crossplay et si vous le souhaitez, vous pourrez même y jouer avec nous ! Vous pouvez découvrir la page Steam du jeu et ses évaluations extrèmements positives juste ici => https://bit.ly/3Gstlgp Vous pouvez également découvrir sur YouTube le trailer du jeu par là => https://bit.ly/3Gstu3r ou bien la fameuse première mission tutorielle dont on a parlé plus tôt de ce côté-ci => https://bit.ly/3PQNr8v ou tout simplement, venez découvrir le site officiel du jeu de ce côté-là => https://bit.ly/3a1gmGm. Nous pouvons également vous conseiller la vidéo de NostalGeek sorti en 2020 qui s'intitule simplement "Pourquoi vous devriez jouer à DEEP ROCK GALACTIC", c'est tout droit => https://bit.ly/3ay30Sp Enfin, comme d'habitude, vous pouvez trouver la bande originale du jeu sur YouTube, vous pouvez pas le rater => => https://bit.ly/3wYRhoI. Bonne écoute, et bon jeu !

"La mine la plus riche jamais découverte se trouve être la planète la plus dangereuse de la galaxie. Et c'est aussi là où vous travaillez." Sacrée coïncidence, non ?

Recommandation originalement postée le 6 mai 2022.

Deep Rock Galactic
Deep Rock Galactic

 

Ne manquez aucune de nos recommandations

en nous suivant sur les réseaux sociaux !

Telecharger-Facebook_edited.jpg
nouveau-logo-instagram_sans_fond.png