Into the Breach

Jeu de stratégie tactique au tour par tour avec des mechas

Into the Breach
Into the Breach


Aujourd'hui, nous allons partir une fois de plus à l'aventure pour combattre une armée de monstres géants venus semer la pagaille sur Terre. Vous ne serez pas seul dans ce combat car d'autres compagnons vous rejoindront et embarqueront comme vous dans de puissants robots, tanks, avions et autres véhicules en tous genre pour tenter de repousser l'inévitable, et c'est tout ce qu'on vous demande dans le jeu du jour, j'ai nommé ... Into the Breach !

Into the Breach est un jeu de tactique au tour par tour avec des éléments de jeu de rôle et de roguelike développé et édité par le studio indépendant Subset Games, les créateurs du fameux FTL - dont on a déjà parlé dans ces colonnes. Sorti en février 2018, le jeu vous met dans la peau d'une équipe de militaires chargée de repousser l'invasion d'une race extraterrestre appelée les Veks venus sur Terre détruire la civilisation humaine. Pour les en empêcher, vos hommes et vous embarquerez à bord de méchas, ces immenses robots humanoïdes, équipés de tout un arsenal impressionnant pour aller leur montrer de quel bois on se chauffe ici et les bouter hors de notre belle planète. Tout un programme !

Le jeu est ce qu'on appelle un "tactical RPG", c'est à dire un jeu de rôle tactique. La plupart du temps, ces derniers sont au tour par tour, et coup de chance, c'est également le cas ici. Vous contrôlez vos unités et les faites agir comme vous l'entendez : chaque unité peut se déplacer et utiliser ces capacités spéciales, et une fois vos actions effectuées, vous terminez votre tour et c'est à l'adversaire de jouer. Puis une fois qu'il a fini, c'est à vous de rejouer. Chacun son tour, quoi !

Le côté jeu de rôle, quant à lui, est visible dans les particularités des mech, leurs points de vie, capacité de mouvement, armes, passifs, etc, mais aussi dans celles des pilotes. Et oui, il y a quelqu'un qui contrôle le gros robot géant qui tape ! Les pilotes peuvent gagner de l'expérience dans les missions et donc progresser en débloquant des compétences supplémentaires. Mais on reparlera des compétences un peu plus tard.

Vous vous retrouvez donc aux commandes de méchanoïdes géants, trois pour être exact, et votre mission sera de mettre en déroute l'incursion ennemie. Et nous insistons là-dessus ! Car oui, c'est déjà la première particularité du titre. Ici, vous ne devrez pas forcément vaincre les adversaires, vous devrez simplement survivre suffisamment de temps pour inciter les opposants à prendre la fuite. Ce qu'ils feront automatiquement après un certain nombre de tour de jeu. Certes, éliminer les monstres est une technique efficace pour survivre, vu que personne ne vous attaquera, mais ce n'est pas forcément nécessaire ! Cela dit, vous n'êtes pas les seuls qui devrez survivre dans cette histoire...

Car oui, de nombreux civils se trouvent encore avec vous sur le champ de bataille et c'est votre mission de les protéger ! Après tout, c'est eux qui fournissent l'énergie pour vos mechs, à l'aide du réseau électrique. Si l'énergie de ce réseau tombe à zéro, parce que trop de bâtiments civils sont détruits, c'est le game over. Vous devrez donc faire en sorte que les Veks n'attaquent pas les bâtiments. Plus facile à dire qu'à faire ! Heureusement ces monstres sont un petit peu stupides mais surtout très prévisibles et vous pouvez les manipuler à votre avantage.

À tout moment, vous savez quels seront les prochains mouvements, les prochaines attaques de vos adversaires. Vous savez ce qu'ils vont faire au tour suivant, à vous de faire en sorte de ne pas laisser un bâtiment civil dans leur ligne de mire. Toutes les méthodes sont bonnes : vous pouvez les écarter, les pousser dans l'eau, les bloquer sous une fumée opaque, vous interposer vous-même, voir même déplacer un ennemi pour lui faire prendre le coup à votre place !

C'est là tout le génie de ce jeu : la complète information sur les intentions de l'ennemi permet d'aborder chaque tour comme une sorte de puzzle où vous devez gérer vos ressources au mieux pour ressortir avec le meilleur - ou disons le moins pire - scénario possible. Sachant que votre objectif final est la survie, il sera parfois pertinent d'encaisser un coup, de perdre un bâtiment ou même un mech si l'équipe et les civils survivent ! L'ordre d'action de vos mechs est également primordial, car si vous jouez habilement, vous pouvez optimiser vos coups pour infligez beaucoup de dégâts ou en éviter au maximum. Rassurez-vous, en cas de gros pépin ou d'erreur inattendue - ça arrive, vous pouvez réinitialiser le tour, mais seulement une fois par mission, attention !

Le jeu est découpé en susmentionnée mission que vous devrez accomplir avec votre équipe sur les différentes îles, les différents niveaux, du jeu. Chaque mission se déroule sur un champ de bataille particulier, qui prend ici la forme d'un damier de 8 cases sur 8 sur lequel vos unités vont donc pouvoir agir. Les adversaires y seront également présents, sans parler d'éléments de décors divers, des forêts, des rivières, des bâtiments, etc. et vous devrez composer avec tout ça pour tenter de réaliser vos objectifs.

Chaque mission a ses propres objectifs particuliers, en dehors de celui plus global de garder vos mechs et les civils en vie en attendant que les monstres ne s'enfuient ! Protéger tel bâtiment particulier, détruire tel éléments, éliminer un certain nombre de monstres, activer tel robot, etc. chaque mission aura sa petite spécificité pour vous inciter à prendre des risques. Ces objectifs sont optionnels, certes, mais il sera important de tenter de les réaliser si vous voulez obtenir de précieuses récompenses. Celles-ci sont sous la forme de points de réputation, que vous pourrez dépenser en fin de niveau si vous survivez jusque là, évidement, niark niark niark.

En plus de cette monnaie, vous pourrez également trouver de nouvelles armes, de nouveaux équipements à installer sur vos méchas, de nouveaux pilotes peut-être ! Vous trouverez également des noyaux de réacteurs, nécessaire pour alimenter toutes ces nouvelles technologies. Entre chaque mission, vous pourrez installer ces différentes améliorations sur vos robots pour devenir de plus en plus forts et affrontez les vagues incessantes des monstres ennemis.

Le butin est généré aléatoirement ce qui ajoute à la rejouabilité déjà folle du titre - mais on en reparlera. Mais cela vous permet surtout d'adapter l'équipement à votre style de jeu et aux adversaires que vous aurez. Votre matériel de base est efficace et vous pouvez également choisir de l'améliorer, en augmentant les dégâts des armes, la portée, les zones d'effets, etc. ou d'améliorer les caractéristiques des mechs eux-même (point de vie et capacité de mouvement).

Chaque robot est personnalisable à volonté et on se prend aux jeux d'essayer des nouvelles stratégies, des nouveaux combos, des nouveaux passifs, pour optimiser les actions sur le champ de bataille. Aucune tactique n'est infaillible et fonctionne sur tous les ennemis. Ceux-ci sont d'ailleurs très retords et offrent un bestiaire très complet aux techniques variés : des fonceurs, des lanceurs de projectiles, des cracheurs d'acide, des incendiaires, bref, toute une sacrée collection. Mention spéciale aux psions, qui offrent des bonus à tous les alliés sur le champ de bataille tant qu'ils sont en vie. Éliminez les au plus vite !

Sur chaque île du jeu, vous aurez le choix de plusieurs missions à réaliser variant en difficulté, en objectifs secondaires et en récompenses, et une une fois suffisamment de missions accomplies, une dernière mission apparaitra, offrant un combat mémorable contre un boss, un Vek leader particulièrement coriace. Vous devrez encore une fois survivre à sa rencontre pour terminer votre exploration de l'île et passer à la suivante...

Quatre îles s'offrent à vous, et autant de biômes particuliers : après la première île très semblable de la Terre, vous pourrez explorer un désert à terraformer, des contrées emprisonnées dans la glace ou une usine de produits chimiques. Chaque île offre ses petites variations sur les monstres rencontrés et ses objectifs propres. Une fois deux îles explorées, vous aurez la possibilité d'accéder à la dernière île, l'île volcanique, où se conclue la partie. Mais comme d'habitude, point de spoil sur l'histoire ici !

Nous n'avons pas trop parlé d'histoire jusqu'ici, même s'il est notable que le jeu a trouvé une pirouette scénaristique pour assumer son côté roguelike. Ainsi, il est question de voyage dans le temps et dans des dimensions alternatives où la Terre est également attaqué par les Vek et où vous pouvez envoyer de l'aide à vos comparses d'autres dimensions. Comme c'est urbain ! D'ailleurs, en cas de défaite, vous ne perdez pas, non non, vous êtes simplement envoyé dans une autre dimension pour tenter de l'emporter une fois encore... Pratique !

Nous parlions de rejouabilité plus tôt, il est important de signaler l'immense quantité de contenu qu'offre le jeu, que ce soit en terme de compétences, de pilotes, de monstres, de méchas à débloquer, etc. De plus, l'aspect aléatoire des missions, des butins et de la selection des cartes assure que deux parties, même avec les mêmes conditions de départ, ne se ressemblent pas. On retrouve la patte FTL ici. De nombreux secrets et haut-faits ajoutent encore aux dizaines d'heure de jeu qui s'offrent à vous !

Le jeu est une pépite de design, un méli-mélo d'excellentes idées parfaitement intégrées et exécutées pour servir une expérience de jeu incroyable, qui prend les codes du tactical RPG pour les retourner sur eux-même et nous proposer un jeu fin, exigeant mais toujours juste, qui joue avec ses règles pour nous en sortir le meilleur, avec une passion et une générosité des créateurs pour leur création qui impose le respect.

Comme FTL avant lui, le jeu est porté par une direction artistique forte en pixel art soigné, très coloré et aux animations parfaitement claires malgré la petite résolution. Chaque mech a sa personnalité et ses mouvements propres et on regrettera seulement les variations de couleurs sur les monstres pour signifier leurs différentes propriétés. Les décors des îles sont beaux, chacun avec ses petites particularité et une attention particulière aux détails. Les menus sont clairs et parfaitement navigables, on sent les experts de chez Subset Games ! Le son du jeu n'est pas en reste avec des effets très bien gérés, très clairs et surtout une musique incroyable signée Ben Prunty, déjà présent sur FTL. Il réalise encore un chef d’œuvre avec des ambiances fortes, des mélodies pleine de contrastes et de nuances, et des thèmes incroyables.

Into the Breach est disponible sur Switch, Steam, GOG, iOS, Linux pour une quinzaine d'euros. Vous pouvez découvrir la page Steam du jeu juste ici => https://bit.ly/3z271se Si le design vous intéresse, vous pouvez trouver une vidéo de chez NoClip sur FTL et Into the Breach par là => https://bit.ly/3LF2qyY Sinon, un trailer de présentation du jeu est trouvable de ce côté-ci => https://bit.ly/3yY9jsf Si vous n'avez pas le temps de lire cette recommandation, ZeratoR a fait une présentation du jeu en 1mn35, vous pouvez la trouver de ce côté-là => https://bit.ly/3LGcvLT Enfin, comme d'habitude, vous pouvez trouver la bande originale du jeu sur YouTube, merci Ben Prunty, c'est tout droit => https://bit.ly/3NxGSFM. Bonne écoute, et bon jeu !

"Sauverez-vous le monde, cette fois-ci ?"

Recommandation originalement postée le 27 mai 2022.

Into the Breach
Into the Breach

 

Ne manquez aucune de nos recommandations

en nous suivant sur les réseaux sociaux !

1200px-facebook-logo-2019-1024x1024.png
nouveau-logo-instagram_sans_fond.png
YouTube_full-color_icon_(2017).svg.png