Spiritfarer

Jeu vidéo de gestion cosy sur le thème de la mort

Spiritfarer


Aujourd'hui, nous allons nous aventurer sur les flots pour découvrir de nouveaux horizons, pour agrandir notre navire avec moult ressources glanées à droite à gauche, mais aussi et surtout pour accueillir de nombreuses âmes en peine avant de les aider et de les guider pour atteindre une plénitude amplement méritée après une vie bien remplie. Vous prendrez soin de ces précieux passagers avant de leur dire adieu dans le jeu du jour, j'ai nommé ... Spiritfarer !

Spiritfarer est un jeu de gestion sur le thème de la mort sorti en 2020, et édité et développé par Thunder Lotus Games, studio canadien d'une vingtaine d'employés. Comportant des parts importantes de plate-forme, d'exploration, de récolte et de construction, ce jeu principalement solo vous met dans la peau de Stella, jeune femme sympathique se retrouvant de façon inattendue passeuse d'âme à la suite du départ de Charon qui vous confie le boulot. Il ne tiendra qu'à vous d'explorer l'étrange monde des morts qui vous entoure pour retrouver des âmes égarées, les choyer, les aider à être en paix avec elles-même avant de les accompagner pour leur dernier voyage jusqu'au Seuil Éternel. Vaste programme...

Malgré la gravité du sujet, il est important de signaler tout de suite que le jeu n'est pas triste du tout, au contraire ! Porté par une direction artistique chatoyante et colorée - on en reparle à la fin, le jeu se veut léger et doux, adoptant avec brio le qualificatif "cosy". La preuve : il y a un petit chat tout mignon avec vous, il s'appelle Daffodil ! C'est bien cette ambiance tranquille et agréable qui saute immédiatement aux yeux quand on prend le contrôle de Stella, l'héroïne de cette aventure.

Le jeu se présente en 2D vue de côté comme un jeu de plateforme traditionnel et il se joue comme tel : gauche, droite pour courir, un bouton pour bondir tel un cabri. Et sauter, vous n'allez pas arrêter : en effet, après la courte introduction et la conversation avec Charon qui vous intronise comme le nouveau Spiritfarer, le jeu va vous envoyer à droite à gauche sur différentes îles que vous pourrez explorer à votre guise et où les reliefs et autres obstacles divers vous forceront à sauter par dessus les installations installées là. Mais d'abord, vous allez rencontrer Gwen, votre première âme en peine.

La première, mais assurément pas la dernière ! Dans ce jeu, vous devrez partir à la rencontre de plusieurs âmes perdues dans ce monde mais qui n'arrivent pas atteindre le repos tant mérité. Ce sera à vous, Passeuse d'âme, de les secourir, de les réconforter, d'écouter leurs histoires, les joies, leurs peines, de les aider comme vous le pourrez jusqu'à ce qu'ils quittent en paix votre compagnie pour atteindre l'au-delà. À travers cette recherche pour les personnages, vous aurez surtout l'occasion d'apprendre à les connaitre, à discuter avec eux et à les trimbaler à droite à gauche dans le monde !

Et vous allez en voir, du pays, ça oui ! Comme dit précédemment, vous disposerez rapidement d'un bateau et naviguerez sur les mers pour explorer l'océan du royaume des morts et les nombreuses îles qui le composent. Vous trouverez à bord une carte vierge que vous devrez explorer et vous pourrez diriger votre navire à votre guise, dans la direction de votre choix pour aller sur tel ou tel bout de terre. Vous y rencontrerez parfois ces mystérieuses âmes errantes mais aussi et surtout des ressources que vous pourrez récolter !

Le jeu s'articule autour de la récolte et de la récupération de tout un tas de ressources qui seront nécessaire à la réussite de votre mission de Spiritfarer. Bois, minéraux, graines, nourriture et bien d'autre, rien ne sera de trop pour chouchouter vos passagers comme ils le méritent. Vous pouvez leur construire une habitation, pour commencer ! En effet, vous pourrez aménager votre bateau comme vous l'entendez avec plein de bâtiments, des logements, des espaces conviviaux, une ferme, une cuisine, une étable pour stocker vos vaches, etc.

Au delà de simplement descendre de votre navire pour récolter les ressources naturelles, vous aurez également la possibilité de construire des bâtiments pour traiter, améliorer, peaufiner, transformer les différentes ressources. Ainsi, une scierie vous permettra de transformer les bûches en planche utilisable pour la construction, la fonderie, les minéraux en barre de métal, et ainsi de suite. Ces transformations se passent sous la forme de mini-jeux tous différents que vous apprendrez à maitriser au fil de votre aventure.

Ces ressources, que vous pouvez également retrouver en pleine mer au milieu de débris d'épave ou auprès de marchands placés sur certaines îles, vous permettront d'améliorer votre navire et le moral de vos occupants. De plus, le jeu s'articule sous une forme légère de metroidvania, à savoir que certaines parties de la carte ne seront pas accessibles tant que vous n'avez pas débloqué tel ou tel éléments, que ce soit pour votre bateau ou pour votre personnage.

Car oui, Stella aussi pourra débloquer des nouvelles compétences comme un double saut, un capacité à planer ou à glisser le long des câbles, pour peu que vous trouviez un autel et que vous dépensier de précieuses oboles. Ces objets sont à récupérer lors que vous accueillez un nouvel occupant à bord. Il vous faudra alors lui parler et répondre à ses attentes pour lui faire plaisir !

Ces missions se présentent sous la forme de quête à accomplir, consignées dans un journal qui vous indiquera la marche à suivre. Rien de bien compliqué, même si certaines aventures de fin de jeu peuvent parfois être bien longues à réaliser. Il faudrait aller à tel endroit, parler à tel personnage, leur fournir tel objet, améliorer leur habitation avec tel élément pour qu'ils soient parfaitement heureux. Et une fois leurs missions terminées, il faudra alors les amener au Seuil Éternel où ils vous quitteront pour de bon.

C'est toujours un moment émouvant d'accompagner une âme dans son dernier voyage car oui, comme nous l'avons dit plus tôt, tout le temps que vous avez passé avec eux sur le bateau, vous aurez pris soin d'eux, vous avez appris à les connaitre, leurs gouts, leurs passés, leurs craintes, etc. et toutes ces choses vous reviendront en tête quand vous serez avec eux sur cette barque. Et quand vous reviendrez, vous serez seul. Vous penserez à eux quand vous récolterez une ressource que tel personnage vous amenait parfois, ou que vous préparerez la boisson préférée d'un personnage qui vous a quitté. Ces moments doux-amers font partie de l'expérience de jeu voulus par les développeurs. On peut saluer leur travail incroyable pour avoir réussi à faire correspondre leurs intentions et les mécaniques du jeu.

Mais loin de s'apitoyer sur la disparition des êtres chers, le jeu nous pousse à toujours plus de vie ! De nouvelles missions, des nouveaux passagers, des nouvelles épreuves à réussir pour récupérer une nouvelle ressource. L'aventure revient nous prendre la main après nous avoir appris à dire "au revoir" aux êtres chers et malgré les (moult) larmes à l’œil qui sont apparus pendant notre partie dû aux discussions finales avec les personnages, nous y revenons encore pour découvrir toujours plus les mystères de ce monde, les histoires incroyables des quidams que nous ne faisons que croiser et celles de ceux qui vont voyager avec nous pendant un temps. Jusqu'à ce que...

Le jeu offre une direction artistique somptueuse, proche d'un dessin animé, le tout fait à la main ! Les effets de lumière, les animations, le design des personnages et des décors, tout est d'une grande finesse et d'une mignonnerie à toute épreuve. Et on peut faire des câlins aux personnages ! L'ensemble est portée par une bande son incroyable signée Max LL, mais vous savez bien que vous allez la retrouver en fin de recommandation, et vous avez raison ! Chaque personnage, chaque évènement, chaque lieu dispose de son identité propre qui sert encore une fois le propos et le sens du jeu. C'est très agréable de voir un jeu où tous les éléments concordent pour servir au mieux l'intention des créateurs et que chaque décision a été prise pour assoir l'émotion et la sensibilité de l'histoire.

Notons enfin que nous avons testé sur Switch l'édition Farewell, la version finale du jeu qui a reçu trois DLC de contenus supplémentaires et qui, sauf erreur de notre part, sera la version définitive. Dans les ajouts, on peut également signaler un mode co-op à deux où l'autre joueur incarne Daffodil, mais nous n'avons pas testé ce mode-ci. On a hâte de voir ce que Thunder Lotus Games va nous proposer après un chef d’œuvre comme celui-ci.

Spiritfarer est disponible sur Switch, PS4, Xbox One, Steam pour environ 25€. Prévoyez entre 30 et 50 heures de jeu pour en voir le bout. Vous pouvez découvrir tout l'univers du jeu sur le site officiel de Thunder Lotus juste ici => https://bit.ly/3JTGikt et la page Steam du jeu par là => https://bit.ly/3Nj6VRP ou tout simplement avec le trailer du jeu trouvable de ce côté-ci => https://bit.ly/3Lupe4X Vous pouvez également en apprendre plus sur le jeu grâce à la superbe émission de France Inter "La faute aux jeux-vidéo" à lire ou à écouter de ce côté-là => https://bit.ly/3NlMxQ7 Enfin, vous pouvez retrouver la bande originale du jeu sur YouTube, c'est tout droit => https://bit.ly/3LgC2M7 ou bien sur BandCamp, vous pouvez par le rater => https://bit.ly/3wACdhd Bonne écoute, et bon jeu !

"Que restera-t-il de vous ?"

Recommandation originalement postée le 25 mars 2022.

Spiritfarer
Spiritfarer

 

Ne manquez aucune de nos recommandations

en nous suivant sur les réseaux sociaux !

Telecharger-Facebook_edited.jpg
nouveau-logo-instagram_sans_fond.png