SPYNET

Aujourd'hui, nous nous élançons à la pointe de la technologie pour nous infiltrer dans le milieu high-tech de l'espionnage. Affutez vos doigts, préparez les silencieux et gardez vos lunettes de vision nocturne sur les yeux, on va parler hacking et tout le monde n'en sortira pas indemne. C'est un simple jeu de carte dont il s'agit mais la tension va être à son paroxysme et l'affrontement s'annonce déjà serré, j'ai nommé ... Spynet !

 

Spynet est un jeu de cartes d'affrontement de deux à quatre joueurs - même s'il se joue en équipe de deux quand on est quatre, c'est pas clair, on reparle très vite. Crée par le célèbre Richard Garfield, auteur de Magic, de Netrunner, de King of Tokyo, de KeyForge et j'en passe, il est illustré par Ross A. Curtis et édité en France par Z-Man Games. Dans ce jeu, vous incarnez des agences de renseignements se faisant une guerre de l'information. Vous enverrez vos agents sur le terrain pour accomplir des missions de haut vol tout en cherchant à dominer les quatre domaines de cette guerre sans merci - mais de rien ! Car oui, pour pouvoir faire ces fameuses missions, il faudra être le plus fort dans le domaine qui vous intéresse, sinon point d'aventure, et point de délicieux points de victoire...

 

Les cartes de Spynet sont de trois types : des Agents, représentants les forces à votre disposition dans votre agence de renseignement, des Missions, qui vous permettront d'engranger de précieux points de victoire, et enfin des Financements, pour améliorer les compétences de vos agents. Le jeu se déroule au tour par tour et propose à chaque fois deux actions possibles : "recruter", c'est à dire récupérer des cartes dans votre main, ou bien "déployer" les susmentionnées cartes. Simple, non ? Oui, mais c'est ici que ça se complique.


Pour la partie recrutement, vous aurez le choix de consulter trois tas de une carte présents au début du jeu, et de piocher celui qui vous convient. Vous devrez ensuite renforcer le tas que vous avez pris ainsi que celui ou ceux que vous avez consulté. Ainsi, il y a toujours au minimum trois cartes sur la table pour le joueur suivant. MAIS - et c'est là le truc - le tas que vous avez consulté sans le prendre aura désormais deux cartes. Une que vous connaissez, et une inconnue ! Et le fait de renforcer un tas, de le "gonfler" dans les termes du jeu, est répétable avec chaque joueur, donnant parfois des paquets de 8, 9, 10 cartes !


Par cette mécanique simple - mais dont on pourrait parler des heures (la première version de cette recommandation était trois fois plus longue !), l'équilibrage des forces du jeu se fait très facilement, que ce soit au niveau des informations ou de la puissance des cartes. Les ressources faibles se voient renforcées par le simple fait de ne pas les prendre, et au final, un tas de beaucoup de ressources qui étaient faibles au début devient intéressants pour la suite de la partie et pour le déploiement.

Parlons du déploiement, justement. Votre deuxième option consiste à jouer les cartes que vous avez récupéré précédemment. Vous pouvez jouer une carte "agent" de votre choix dans le domaine de votre choix aussi. Avec quatre domaines à votre disposition (Intervention, Infiltration, Contre-espionnage et Tech), vous aurez l'embarras du choix ! Chaque agent possède un score dans ces domaines, et si vous êtes l'agence qui a le meilleur score dans ce domaine, félicitation, vous pouvez jouer une mission de ce type ! C'est en effet votre deuxième possibilité : jouer une mission et assurer des points de victoire.


Comment être sûr que vous pouvez jouer cette mission ? Regardez et comparez votre score dans le domaine de la mission avec les scores des autres joueurs : si vous êtes strictement supérieur aux autres, vous dominez ce domaine et vous avez le feu vert. Sinon, patientez encore un peu le temps de déployer quelques agents supplémentaires, utilisez vos cartes Financement pour renforcer vos agents d'un ou deux points ou bien pour faire quelques crasses à vos adversaires !


Et oui, car qui dit espionnage, dit entourloupes et coups fourrés ! Certains agents rares disposent de capacités spéciales qui mettront des bâtons dans les roues de vos adversaires : élimination, conversion, appel de renfort, ces capacités inestimables assurent des retournements de situation assez cocasses - c'est de toi que je parle, le Smoking ! Le rythme de la partie est dynamisé par ces cartes spéciales et par les cartes Mercenaires, doués dans tous les domaines du jeu.

Doté d'une DA tout à fait particulière, pas magnifique, c'est vrai, mais avec beaucoup de personnalité, c'est le thème original du jeu qui fait son charme. Avez une petite musique d'ambiance - on en parle à la fin - les mécaniques de bluff et de contrôle de l'information collent parfaitement avec les propos. Belle concordance ludo-narrative, ici ! Le jeu se termine lorsque la dernière carte de la pioche est tirée, après environ une demi-heure pour des joueurs novices après quelques parties d'essai.


Mention particulière pour le mode à 4 joueurs où vous formerez deux équipes de 2 joueurs alliés et où vous aurez une option de jeu supplémentaire : confier une carte à votre partenaire. Ajout léger mais important pour s'assurer la victoire de votre agence de renseignement. Nous ne l'avons pas testé encore, on ne peut donc rien en dire, mais nous éditerons cette recommandation une fois cette expérience essayée.


Spynet offre une profondeur de jeu assez incroyable pour un simple paquet de carte. La rejouabilité est immense de part l'aléatoire des cartes, et on peut également compter sur des cartes Situations qui chamboulent un peu les règles et apportent encore plus de variété après plusieurs parties. Les affrontements sont intenses, plein de rebondissements et rien n'est assuré avant la révélation des missions effectuées et le décompte des points de victoire. Nous retrouvons bien la patte de Garfield - hu hu - ici avec un petit jeu d'apéro d'une richesse insoupçonnée et qui procure un grand plaisir de jeu.


Le jeu est disponible à plusieurs tarifs, parfois autour de 11-12€ ou bien plus proche d'une vingtaine. C'est malgré tout un peu cher pour le matériel présent dans la boite et nous vous conseillons de le trouver en occasion pour une poignée d'euros. Vous pouvez notamment le trouver chez nos chers amis de Philibert juste ici => http://bit.ly/3rjBDir Une présentation des règles du jeu dans la langue de Shakespeare se trouve par là => http://bit.ly/30ferWt avec un magnifique visuel des cartes du jeu ! Pour plus d'informations sur l'origine de ce style graphique, découvrez toute l'histoire sur le site officiel de Zman Games de ce côté-ci => http://bit.ly/3bhnvQR Enfin, pour vous mettre dans l'ambiance, nous vous conseillons l'excellente OST de Invisible Inc., jeu dont nous reparlerons sûrement un jour, vous pouvez la trouver de ce côté-là : https://bit.ly/3qmBTvw Bonne écoute et bon jeu !

Recommandation originellement postée le 5 mars 2021.

 

Ne manquez aucune de nos recommandations

en nous suivant sur les réseaux sociaux !

© La Horde du Poulpe 2016 - 2021. Tous droits réservés.